Perte de classement Google – 5 points à vérifier

Toute personne ou entreprise possédant un site référencé sur Google (et se préoccupant de son référencement naturel) connait ce phénomène. J’imagine que vous êtes ici pour cette raison et souhaite tout d’abord vous rassurer. Il est peu probable que vous ayez pris une pénalité sans le savoir décemment.

5 points pour améliorer son positionnement google

La première chose à faire est de ne pas paniquer. Comme pour tout problème, il y a des solutions simples et efficaces – qu’il suffit de connaitre.

Ne pas empirer la situation

Vous regardez vos positions Google sur les mots-clés vous apportant le plus de trafic assez régulièrement. Hier tout allait bien, et aujourd’hui vous remarquez que vous avez perdu 10 ou 20 places et que vous avez été recalé de la première page à la troisième ?

Il est très important de ne pas paniquer. Dans cet élan, vous pourriez commettre de nouvelles erreurs qui pourraient empirer la situation. Vous devez bien garder en tête que les moteurs de recherche utilisent différents algorithmes pour choisir quels sont les résultats les plus pertinents en fonction de la requête de son visiteur. Et notamment la période de l’année à laquelle la recherche est effectuée.

pénalité google panda

Typiquement le scénario qu’on ne souhaite pas connaitre. Ici dans l’exemple, c’est la claque sur un site lors du lancement de Google Panda. Panda, penguin, colibri sont autant de sources possibles qui impactent directement le référencement.

Par exemple : si votre site est consacré au linge de maison, linge de lit ou autres accessoires de décoration, la saisonnalité importante se situe probablement pendant les fêtes de fin d’année et en janvier pour le mois du blanc. Une recherche en plein mois de juillet pourrait alors ne pas vous donner la même position dans le moteur que pour une recherche effectuée fin novembre.

5 points à vérifier

Pénalités du moteur de recherche

La première chose à faire est de vous rendre dans votre search console de Google pour vérifier s’il n’y a pas d’action manuelle ou autres problèmes de sécurité sur votre site. Généralement, les sites qui les subissent violent les règles de Google par des tentatives de tromperies ; spams ou sites illégaux.

searchconsole actionmanuelle

Vérifiez vos backlinks

La compétition étant de plus en plus féroce sur Google, certains de vos concurrents peuvent être tentés par l’envie de vous spammer via des backlinks négatifs. Ils apporteront une moins-value à votre autorité et peuvent vous faire descendre significativement dans les résultats de recherche du moteur. C’est assez simple à identifier, et à résoudre.

Pour cela, et toujours dans votre search console, vérifiez les liens externes qui pointent sur votre site. Je vous conseille fortement de vérifier ceux que vous ne reconnaissez pas en visitant tout simplement le site en question.

Les annuaires bas de gamme où les liens ont été envoyés en masse, et sur lesquels vous vous êtes peut-être inscrits, doivent aussi être passés au crible. Les sites d’origine asiatique ou russe, qui sont sans rapport à votre domaine devront aussi être supprimés.

Pour supprimer les backlinks négatifs, procédez comme suit :

  • Rendez-vous sur la page disavow Google
  • Créez un fichier .txt dans le bloc-notes en suivant l’exemple ci-dessous
  • et chargez votre fichier

Attention : Google prendra en compte votre demande dans un délai assez court. Toutefois, vous devez particulièrement faire attention à ce que votre fichier reprenne la bonne mise en page que je vous indique en dessous ; prenez garde aux liens que vous voulez désavouer. Une mauvaise utilisation de cette ressource pourrait nuire à votre référencement naturel. Ne l’utilisez pas si vous n’êtes pas certain de ce que vous faites.

Exemple :

Vous pouvez directement coller l’adresse de la page, son URL ou bien indiquer domain:nomdudomaine.com afin de prendre en compte le site entier. Votre fichier ressemblera à cela :

domain:spam.com
domain:spammeur.net
domain:bu.co.uk

Je vous conseille généralement de mettre le domaine entier pour éviter les récidives. Il suffit d’un changement de caractère pour que l’URL que vous voulez désavouer soit obsolète.

Enfin, je vous précise que cela ne supprimera pas le lien sur le site, mais Google ne le prendra plus en compte. Si possible, essayez de faire retirer le lien en contactant le webmaster : il s’agit là d’une méthode aussi efficace qu’il faut d’abord tenter. Voyez le désaveux d’un lien comme l’ultime recours.

A noter que Google possède un algorithme sophistiqué et sait reconnaitre les spams sans que vous ayez à désavouer les liens. Mais comme on est proactif, on évite de se reposer sur cette évidence et on agit rapidement pour la santé de son autorité aux yeux de Google.

La structure de votre site

Encore une étape importante et qui peut se révéler fastidieuse dans la résolution de votre problème avec le référencement naturel de votre site ; sa structure est un facteur clé qu’on ne peut pas négliger.

Vérifiez si :

  • les pages de votre site se chargent rapidement sur PageSpeed Insights
  • que le maillage interne n’est pas truffé d’erreurs 404 (liens brisés)
  • la structure des pages respecte la hiérarchie H1, H2, h3…
  • votre domaine est sécurisé par un SSL (commence par https:// et non http://)
  • votre site est responsive (s’adapte sur smartphone) ou possède une version mobile dédiée

Il existe une multitude de paramètres à vérifier, mais ceux-ci sont les plus courants. Faites appel à un spécialiste si nécessaire.

La pertinence de votre site

Il faut bien comprendre le principe de Google – donner le résultat le plus pertinent à son visiteur. De ce fait, si vous recherchez une info d’actualité par exemple, il proposera Le Monde ou Huffing Post pour une bonne raison. Dont voici quelques exemples :

  • la fraicheur de votre contenu : un site qui ne bouge pas régulièrement fini toujours par se casser la figure dans les classements. Imaginez le menu dont les prix sont en francs sur le site de pizzeria de votre quartier… pas top !
  • l’authenticité de votre contenu : oubliez vite votre ctrl+c et ctrl+v ! Copier du contenu qui ne vous appartient pas, en plus d’être un délit, constitue une forte dépréciation de votre autorité. Quel expert dans son domaine irai copier le voisin ? Il est impératif de créer vos textes vous-même, sans jamais les copier sur la toile.
  • la lisibilité de votre contenu : prenons cet article que vous lisez pour exemple. Pensez-vous que Google prendrait la peine de bien le référencer s’il était bourré de fautes d’orthographe ou de syntaxe ? Certains d’entre vous ne le liraient pas plus de 15 secondes, créant ainsi un taux de rebond parfaitement démentiel.
  • la qualité de votre contenu : une nouvelle fois, cet article sera notre exemple. Si vous êtes à lire cette ligne, et que vous avez lu le tout depuis le début, vous vous rendez compte d’une chose : je sais de quoi je parle. Pour Google, c’est pareil. Tout ce texte, je ne l’ai pas sorti de mon chapeau. Je parle d’un sujet que je maitrise et utilise aussi son vocabulaire. Je suggère des liens pertinents qui répondent aux besoins que vous avez en lisant cet article.
  • votre autorité : reprenons l’exemple de notre vendeur de linge de lit, etc… Vous avez une 30aine de backlinks, variés mais pas oufs non plus. Votre concurrent, qui vend les mêmes marques, possède une 15aine de liens entrants. Sauf que le blog de Maisons du Monde fait un lien vers son site ; ou il a une entrevue avec un journal spécialisé comme Elle déco qui lui fait un lien. Vous imaginez bien que Google va le considérer comme expert dans son domaine, plus que votre site, et le coller bien devant dans les résultats de recherche.

L’âge de votre site

Dans le domaine, on considère qu’un site est dans la sandbox de Google pendant les 6 premiers mois. Ce chiffre n’est pas gravé dans la roche, mais donne une bonne moyenne à garder à l’esprit. La sandbox, bac à sable en français, est le lieu ou se trouvent les jeunes sites.

Cela créé donc une bride sur votre positionnement. Depuis les clients avec qui j’ai pu travailler leur optimisation de référencement naturel, j’estime qu’il faut compter 2 ans pour que votre site soit trusté au plus bas. Avant cela, vous pouvez faire le yoyo dans le classement SERP, ce n’est pas grave et pas anormal. Surtout lorsqu’il s’agit de mots-clés concurrentiels.

Astuce : réservez votre nom de domaine pour plusieurs années d’avance. C’est un petit plus que vous devez toujours faire. Cela indique à Google que vous avez de l’espoir en l’avenir de votre site.

Comment résoudre une perte dans le classement de Google ?

Vous ne trouverez, ni ici ni ailleurs, une astuce magique vous permettant de vous placer où vous étiez dans les classements Google. Votre place dans ce classement n’est jamais acquise et doit s’entretenir. C’est exactement comme si vous alliez à la salle de sport trois fois par semaine durant la dernière année et que vous arrêtiez de vous y rendre ; d’un seul coup vos tablettes de chocolat fondent comme neige au soleil.

La chose la plus importante est d’identifier la source du problème avant d’entreprendre quelque modification que ce soit.

Si votre déclassement n’est pas dû à un problème technique ou à une erreur de votre part sur la configuration de votre site, peut-être devriez vous mettre en place un planning de façon à garder votre site à jour régulièrement tout en conservant la pertinence de votre contenu pour ses visiteurs.

Je vous conseille entre autres, de tenir à carnet de bord sur les modifications importantes que vous effectuez sur votre site. En effet, un changement radical de votre code, en ajout de script important ou toute autre modification majeur devrait être journalisé avec une date de modification afin de comprendre le lien de cause à effet. Face à cela, vous pourrez identifier un souci technique en fonction de la date de la modification et de la date à partir de laquelle votre classement Google décroît.

Si vous avez acheté 200 liens dans des annuaires, oui cela existe encore visiblement, je vous conseille vivement de les supprimer ou les désavouer.

Il est également nécessaire de vérifier vos liens entrants afin de savoir si vous n’avez pas perdu d’importants liens de retour venant de sites à forte autorité ou si au contraire, vous avez plus de 200 nouveaux liens venant de sites chinois que vous ne connaissez pas (et qui se ressemblent étrangement).

Dernier point que je souhaite souligner. Comme je le disais plus haut, la concurrence est de plus en plus importante sur Internet. De nouveaux sites voient le jour dans votre domaine d’activité et devez en avoir pleinement conscience. Même si vous êtes là depuis des années, avec plus ou moins de bonnes positions sur des mots-clés importants, vous devez systématiquement mériter cette position.

Le contenu, l’essence de votre site

Proposez toujours du contenu pertinent qui plaît à votre audience. Reprenons l’exemple du linge de lit, dans cet exemple il ne faudrait pas hésiter à créer un blog qui donne des conseils sur comment bien plier ses draps, ou comment faire son lit comme dans les magazines etc… ne négligez pas vos fiches produits et pensez toujours à faire des descriptions complètes et authentiques. Il en est de même pour vos catégories, votre tête de catégorie doit avoir sa propre présentation afin que Google puisse correctement saisir de quoi cette page parle.

N’oubliez pas que Google utilise un algorithme pour crawler les pages de votre site. Cet algorithme n’est (pas encore) doté d’un cerveau avec une conscience qui lui permette de comprendre tout de suite de quoi il s’agit. Il va fonctionner comme un robot et comprendre comme un robot.

Toutefois, écrivez toujours pour vos prospects et clients et non pour le robot, qui lui, ne savourera pas votre contenu.

Cette synthèse vous a plu ? Ou vous avez d’autres idées à proposer ? Commentez – aimez – partagez, on adore tous ça !
PS: je n’ai rien contre les russes ou les chinois 😉

Partager l'article

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de